Geisterwald – Nouvel album

Classé dans : musique, Pop culture | 1

EDIT : l’album est sorti sur YOUTUBE et le groupe s’est séparé à notre plus grand regret 🙁

 

D’ici quelques semaines on devrait avoir entre les mains le premier album de Geisterwald !

Si vous ne connaissez pas le groupe, rassurez vous, c’est qu’ils sont juste en passe de devenir incontournables !

En effet on a eu la chance de voir leur prestation au Kinbaku Matsuri Festival en novembre

et autant vous dire qu’on a été époustouflés.

Geisterwald

Geisterwald – Le groupe :

 

Le groupe c’est Harald et Gaëlle.

Gaëlle pour la batterie et Harald pour la voix et la guitare.

Ces deux trublions ont lancé leur groupe en 2017 et Harald a un travail à côté

pour le côté alimentaire uniquement.

Ils sont Suisses et ils font du metal industriel dans la lignée des plus grands.

Leur EP est sorti en 2018 et là ils ont un album qui ne va pas tarder.

Alors autant vous dire que je suis super impatiente car après le show livré par Harald seul à Nantes,

je peux vous dire d’avance qu’ils vont nous bluffer ces deux là !

 

L’interview :

 

Nous avons pu interviewer Harald lors du festival

et nous remercions Black Speech Productions pour l’opportunité.

Harald était seul à Nantes car Gaëlle a eu un gros souci personnel qui l’a malheureusement empêchée de venir.

Mais rassurez vous, vous pourrez les voir très bientôt en duo et qui sait, à Nantes peut être ?

Eva : En Suisse ça se passe comment, vous tournez dans des clubs ?

Harald : Oui on joue pas mal en ouverture de groupes connus, c’est vrai qu’on a beaucoup de chance

car on joue depuis peu de temps et on a déjà fait de belles scènes.

 

Eva : ça fait longtemps que vous vous connaissez avec Gaëlle ?

Harlad : oui ça fait 12 ans que l’on se connait avec Gaëlle, on s’est rencontrés dans la musique.

C’est la même passion pour la musique qui a fait que nous avons créé le groupe.

 

Eva : Vous êtes rares sur Internet, surement car vous êtes un jeune groupe
mais vous avez su créer un univers bien à vous, ce que vous avez donné me semble être comme un teasing
mais on en veut plus, quelle est la suite pour Geisterwald ?

Harald : Oui c’est excatement ça le teasing, là on aimerait monter un site internet,

on a un nouveau clip qui est en cours de montage et un album qui sort en 2020, le premier album.

 

Eva : Et sinon à part en Suisse vous tournez où ?

Harald : on est passés 2 fois à Lyon, en Allemagne et on va jouer avec Das Ich.

L’indus est plus plus important en Allemagne.

 

Eva : Au niveau de l’image, vous la travaillez comment, vous allez nous faire découvrir d’autres univers ?

Harald : non pas forcément mais tu as vu les nouveaux masques ?

C’est la troisième fois que je vais porter ce masque en concert et c’est la personne qui a travaillé avec Givenchy, slipknot …

etc qui l’a créé. On a donc pas mal investit dedans donc on va pas les lâcher tout de suite.

Geisterwald

Eva : Et avec les masques, ça va ? Vous avez pas trop chaud ?

Harlad : c’est pas facile, on a eu un shooting de 4 heures avec les masques

et à la fin c’était compliqué surtout avec la lumière des projecteurs.

 

Eva : des envies de festival pour 2020 ?

Harald : on aimerait jouer en Suisse au Greenfield festival

car c’est le festival qu’il y a par chez nous, ce serait top de présenter le nouvel album là bas.

 

Eva :Vous n’avez pas envie pas agrandir le groupe?

Harald : On a pas mal de propositions de guitaristes par exemple

mais moi je sais pas, plus c’est plus petit, plus c’est simple.

 

Eva :Comment tu abordes le show de ce soir ?

Harald : C’est un peu plus compliqué pour moi de gérer mentalement car les conditions sont exceptionnelles sans Gaëlle.

L’univers va pas être le même et ne pas avoir Gaëlle qui tape comme une bûcheronne sur sa batterie,

ça va peut être me perturber un peu mais je vais essayer de rester dans le personnage.

Car pendant les shows je reste vraiment dans mon côté le plus obscur donc je vais essayer de rester dans le mood.

 

Eva : A quel âge est tu tombé dans l’indus ?

Harald : jeune avec Rammstein à l’âge de 11 ou 12 ans.

J’ai un pote qui m’a fait découvrir Slipknot au primaire et puis petit à petit ça m’a ammené sur Rammstein, KoRn,

des groupes de base, du new metal.

Et j’écoutais Oomph! aussi et je passe toutes mes vacances en Allemagne.

On aimerait jouer au Mera Luna, à voir quand on l’aura l’album.

 

Eva : Une dernière question : est ce que c’est compliqué de travailler avec une femme ?

Harald : Non pas du tout, Gaëlle est une passionnée, par exemple si on a eu la date ce soir c’est grâce à elle.

Une femme elle sait toujours ce qu’elle veut, elle vit à fond sa passion et elle va au bout des choses.

 

Merci à Harald et surveillez la page de Geisterwald pour surveiller quand l’album arrive !

 

Perso je leur souhaite plein de succès, j’ai hâte d’écouter le nouvel album et je veux les voir en France

tous deux en concert !!

 

ps : bisou à Angélique 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *