Le Kinbaku Matsuri festival – le report

Classé dans : musique, Pop culture, Sortir à Nantes | 10

Le Kinbaku Matsuri festival c’était le premier novembre à Nantes.

Organisé par Black Speech Productions au Warehouse .

Alors si vous avez lu l’article annonçant le concert vous avez vu que la salle ne m’enchantait guère.

Mais au final ça a été nickel car elle se prête vraiment aux concerts et sa capacité est clairement au top.

En effet, elle est entre le Ferrailleur et Stéréolux ce qui permet d’avoir des artistes différents.

Les seuls bémols de la salle (et je dis bien de la salle et non des organisateurs car la contrainte est imposée par celle ci),

c’est la sortie définitive (oui la sécurité)

et le tarif des boissons qui est celui de boîte de nuit, donc trop cher.

Au niveau nourriture un autre food truck aurait été le bienvenu.

C’est des minis bémols car pour le reste tout ou presque a été nickel

et pour une première c’est une très belle réussite et je remercie les équipes de l’asso pour ce beau travail !

 

Le Kinbaku Matsuri festival – le report

 

Clairement je suis allée à ce festival pour la musique, il y avait des initiations au shibari

et des performances + du pole dance, c’était très cool pour patienter entre deux concerts

mais en vrai, moi ce qui me fait vibrer c’est la musique alors on va parler de ça 🙂

Geisterwald :

J’attendais de voir ce groupe avec une grande impatience car j’avais pu écouter leur metal indus avant

et j’avoue que ça m’avait chatouillé les oreilles.

En plus ça fait du bien de voir de jeunes groupes verser dans de l’indus aussi froid et tranchant.

Car en effet c’est de la bonne musique comme on en fait trop peu et avec un vrai univers.

C’est malsain à souhait, incisif et j’attendais de les voir sur scène.

D’ailleurs on va publier l’interview de Harald très vite !

Mais bref revenons au concert où justement Harald a assuré comme un fou

car il était seul sur scène, Gaëlle ayant eu un empêchement.

Malgré le fait qu’il soit seul, il a assuré le show et comme un maître.

Il a su transposer l’univers aperçu sur le clip de Alte Körper et les artworks sur scène.

En plus avec le masque et les lumières bien placées franchement ça a claqué.

J’ai maintenant hâte de les revoir sur scène à deux !

Mention spéciale au gars qui est monté sur scène et qui s’est fait fouetter ^^

 

Herrschaft :

Alors eux à la base ils m’ont bien fait marrer au Hellfest 2019.

En effet ils y faisaient la promo de leur dernier album « le festin du lion » sous des masques.

Sachant que le dernier Hellfest était chaud bouillant niveau météo, je les regardais avec une pointe d’admiration

et en me demandant quel degré de folie il fallait pour faire cela.

Malgré tout je ne m’étais pas trop arrêtée sur le groupe sauf pour parler du festival

et là pareil que pour Geisterwald, gros coup de cœur !

Le festin du lion tourne au final pas mal à la maison et est très agréable quand on aime l’électro metal avec une teinte d’indus.

Alors juste une précision, la musique de Herrschaft est un juste équilibre entre metal

et electro, ce qui fait que les fans des deux genres peuvent vraiment se reconnaître.

Ouais c’est facile de cataloguer et de mettre des étiquettes hein ? 🙂

Bon alors le groupe donne quoi en live ?

Ben les trublions donnent tout ! Juste tout. On a eu beaucoup du festin du lion car ils sont toujours en promo de cet album.

Le show est aussi visuel que auditif, ça crache dans tous les sens, pas un moment de repos.

C’est jouissif, vraiment. Les amateurs du genre réunis pour le festival n’ont pas boudé leur plaisir

et j’avoue que j’en redemande ! J’espère un nouveau passage à Nantes !

Oror404 les as interviewé et moi aussi mais je publierais la mienne la semaine prochaine pour que vous restiez sur votre faim !

Je vous met l’interview d’Oror ici pour que vous les découvriez mieux 🙂

ITW Herrschaft 01/11/2019 – Warehouse – Nantes

Oror404 :Votre dernier album me semble sonner plus « metal » que le précédent

Zoé : j’ai pas le même avis, je trouve qu’on est plus dancefloor et plus electro et moins metal qu’avant. On était plus black metal electro, maintenant plus dancefloor.

Max : En fait on a aéré, on a séparé davantage les passages metal et electro pour donner plus d’air à chacun. Les passages avec les guitares passent mieux, et sont plus puissants que ce qu’on faisait avant, et les passages avec l’electro s’entendent plus.

Zoé : Après, Max, qui est là depuis le début du groupe est maintenant le chanteur donc ça a forcément changé aussi le son d’avoir une nouvelle voix

Max : la manière aussi de composer les morceaux a changé depuis cet album, je pense que c’est ce qui donne cette différence avec le précédent

Oror404 :Je n’ai pas pu m’empêcher de noter en tout premier lieu le titre en hommage à Bleu,

votre ami décédé il y a quelques années. Est ce que tout l’album est plus personnel ?

Zoé : Ce n’est pas ce titre qui a donné sa couleur au reste de l’album. D’ailleurs on l’a plutôt fait sur la fin. On l’a travaillé à part, parce que ça nous tenait vraiment à cœur, c’était important pour nous. Bleu est un ami qui restera à jamais dans notre cœur et on espère lui avoir rendu hommage

Oror404 :Ma dernière question : Avec la démocratisation du metal qu’on peut observer actuellement, on note une tendance de certains groupes à développer des stratégies marketing, quel est votre avis là dessus ?

Zoé : ah nous on s’est toujours foirés là dessus en plus

Max : C EST DEGUEULASSE ! (rires) non en toute honnêteté maintenant c’est obligatoire,

il y a beaucoup de groupes, beaucoup de demandes, tout ce milieu là est stressé

car les salles sont de plus en plus chères, le public est toujours un peu erratique

Zoé : Nous ça fait quinze ans qu’on fait ça et on galère à le faire parce que c’est pas notre génération.

On le fait mal, du coup. Et puis le fait d’attendre 6 ans entre chaque album en fait.

Il faut reconquérir le public à chaque sortie. C’est certainement pas un bon choix marketing mais on assume.

Max : On reste fidèles à nous-même

 

Shaârghot :

 

Pareil que pour Herrshaft, je les avais vus au Hellfest en pleine promo

et recouverts de peinture noire tout ça sous un soleil de plomb.

Etienne X Oror404

 

Et pareil que pour Herrshaft, j’étais passée à côté.

Finalement je me suis dis que les costumes et le maquillage c’était too much

et que c’était sans doute pour cacher le fait que la musique était bof derrière.

Et oui mais quelle pétasse en vrai car NON ce sont de très bons groupes et en plus c’est de belles personnes.

Quelle honte pour moi de juger comme ça sur pièces alors que je déteste que l’on me fasse cela !

Bref vous qui me lisez et pensez que je suis une pouffe vous avez bien raison (oui bisou toi le fan de Judas Priest au Scopitone)

Bref revenons à la musique car c’est là le nerf de la guerre et c’est plus intéressant que mon avis sur les costumes ^^

Déjà sachez que Shaârghot avaient joué à guichets fermés la semaine précédente à Paris au petit bain.

En ce qui concerne la musique, c’est un peu comme Punish Yourself, indéfinissable !

C’est un mélange d’électro, indus, punk. Bref c’est lourd TRES LOURD.

Comme pour Herrshaft, le public a été conquis dès les premières notes

et ça s’est pas arrêté une seule minute et ceci malgré un son approximatif au début et non imputable au groupe.

Le show m’a semblé super court, il a été super bien rythmé et nul doute que leur chanson phare est break your body !

Encore une belle découverte pour moi, la troisième de la soirée, rien qu’avec ces trois groupes j’étais refaite !

 

Ost + Front :

 

J’attendais beaucoup des Allemands dont l’influence principale est clairement Rammstein.

On est encore dans le metal indus au cas où vous vous poseriez la question.

J’avais écouté avant de me rendre au Warehouse mais je n’ai pas accroché.

Trop martial et sans nuances, le son balancé comme ça, j’avoue que ce n’est pas passé.

C’est pas que le groupe ai été nul ou que la prestation ai été désagréable

mais après les trois groupes précédents, il a semblé moins intéressant musicalement parlant.

Dommage car je les ai trouvé bien sympathiques mais quand ça veut pas…

Punish Yourself :

Je les avait vu au Hellfest de cette année et clairement j’étais ravie de les revoir.

Après un démarrage fastidieux (du retard de folie), les cyber punk, metalleux indus toussa toussa nous ont encore bluffés.

Ils sont partis à fond comme des enragés, il ont parlé de l’incident (mini incendie) au Ferrailleur de la dernière fois

et ils ont fait danser et pogoter la salle entière.

Les visages dans la foule se sont transformés et les fans avaient un large sourire.

Suck my TV et les grands titres ont été joués.

Aucun regret, ils sont vraiment des maîtres !

Le Kinbaku Matsuri festival en résumé :

 

J’ai adoré le côté musique avec des découvertes et une valeur sure qui ont assuré comme des bêtes.

Et j’ai été bluffée par les performances de Pole dance

et de Seiko Phoenix qui a tout juste 22 ans a devant elle une carrière plus que prometteuse.

Je remercie les groupes pour leur gentillesse et leur professionnalisme.

Merci à punish pour leur leçon de maquillage improvisée

et à l’équipe de Black Speech Productions, à ses bénévoles qui font du black metal avec du saxophone

et à toutes les personnes présentes ce soir là, artistes comme spectateurs qui font vivre la scène metal à Nantes !

 

Merci de m’avoir lue jusqu’à la fin, je crois que c’est le plus long article que j’ai écrit

mais quand on vit sa passion, on a le droit de déborder, non ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 Responses

  1. Le petit monde de NatieAK

    Coucou
    J’imagine bien combien cela a dû être un moment fantastique pour toi !
    Je trouve ça toujours au top de vivre sa passion à fond, la vie passe si vite, il faut en profiter un max <3
    Gros bisous

  2. Guy

    je partage ton avis sur tout ce que tu as écris mais je rajouterais que les toilettes c’est pas possible dans cette salle alors oui les organisateurs ont rien à voir mais c’est clairement un point à améliorer pour une prochaine édition peut être ?

  3. yoyo

    Bel article
    Perso, pour Shaârghot, mon morceau favori est Now Die
    Ce morceau de batterie, miam

  4. Leslie

    Coucou,
    Comme on dit il ne faut jamais juger un livre à sa couverture, juste à voir les photos ça avait l’air d’être une dingueri !!! Je suis contente que tu profite de tes passions tu as bien raison !
    Ps : moi aussi j’adore manger à un concert dommage qu’il n’y avait pas de fast-food.

  5. Golden Cheer Grahams

    Une sacré programmation pour cet évènement. Et d’ailleurs tu as bien raison d’en avoir écris un long article, je ne connaissais aucun de groupe mais j’ai bien aimée les découvrir avec toi ! Fait toi plaisir !
    A voir tes photos il y a l’air d’y avoir une très bonne ambiance ! Je trouve ca aussi très cool qu’il y ai des petites « pauses » avec des performances, ca devait être super beau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *