Alerte sur le monde du spectacle vivant et de la restauration

Classé dans : Pop culture | 3

Depuis mes 15 ans je suis dans le monde de la musique soit en tant que bénévole en asso

ou en tant que blogueuse.

La musique c’est ma passion, ma raison d’être, c’est ce pourquoi je vibre

et vivre cela en live est vraiment ce qui me rend heureuse.

Sauf qu’en 2020 ben tout s’est arrêté.

Les concerts se sont annulés un à un nous laissant dans le doute

mais maintenant vient l’heure de la circonspection et des interrogations.

Car en effet selon une étude du Figaro oui ce torchon, à la question

 

Crise du Covid : l’État doit-il aider les producteurs de spectacle vivants ?

 

la réponse est non à 56.71%.

Alors en plus l’état a déjà fait son choix car le Puy du Fou a pu ouvrir avec ses milliers de spectateurs

et ils y prévoient un concert de Vianney…(ou l’on fait, j’avoue je suis pas son actualité)

A côté de cela les salles comme le Mondo Bizzaro à Rennes ferment

et d’autres sont dans une incertitude crasse.

Car quand on dit le monde du spectacle vivant, souvent on visualise des artistes sur scène toussa toussa

mais pas le reste, car oui il y a des managers, des tour managers, des assistants de prod, des ingés son,

bref sur une tournée c’est pas que le groupe mais bien des milliers de personne qu’une tournée peut faire bouffer !

Et oui on a pas pensé aux hôtels où séjournent les artistes, ni aux restaurateurs, ni au public qui consomme sur place.

J’ose même pas imaginer combien la région de Clisson a perdu avec un RDV manqué du Hellfest en 2020…

alerte rouge monde du spectacle vivant

(Alerte du Warehouse à Nantes)

Et maintenant on en est où ?

 

Tout le monde est ok de dire qu’on amorce une seconde vague (alors que cet été ça allait)

donc les mesures prises par le gouvernement ont été de fermer les bars et lieux de restauration plus tôt

et de limiter les rassemblements.

Bon ok me direz vous, mais bon moi ce que j’en ai vu quand je suis retournée travailler en ville,

c’est que les transports étaient bondés et que les nids à Covid étaient bel et bien là

alors que dans les restaurants par exemple tout était bien suivi à la lettre…

 

Du coup je m’interroge, est ce une volonté délibérée de mettre nos acteur de la « vie frivole » dans la merde ?

Ne peut on pas trouver une solution qui contente tout le monde afin que nos artistes puissent enfin voir le bout du tunnel ?

Et au delà de nos artistes, tout le monde du spectacle vivant englobant les salles de concerts,

les régisseurs, les bookeurs etc. ?

monde du spectacle vivant

(Combichrist Hellfest 2020)

Peut on leur donner une visibilité ?

Peut on aider tout se monde à se redresser ?

Moi en tant que spectatrice je souffre de ce silence assourdissant

mais en vrai, les victimes ce sont les personnes qui font que notre vie est moins terne !

 

Maintenant on fait quoi pour le monde du spectacle vivant ?

 

On sait que c’est le monde d’après, peut être une concertation afin de mieux faire les choses ?

Pour les artistes directement vous avez les bancamp, pour les fests le merch.

N’hésitez pas à suivre les actualités des associations comme Garmonbozia, rendez vous dans les bars

et les restau mais en faisant attention à respecter les points élémentaires de sécurité.

Sinon on a qu’a tous aller chanter au Puy du fou hein !

MER. 29 JANV. 2020 20H00

(Abbath – janvier 2020 – Stéréolux)

 

D’ailleurs je propose ici aux restaurateurs, aux artistes

et aux personnes contribuant au monde du spectacle vivant une tribune pour s’exprimer.

Je sais que c’est pas grand chose mais sachez que le public est solidaire !

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Responses

  1. Djahann

    C’est sûr qu’il y a deux poids deux mesures…. Je ne comprends pas les décisions prises, il y a beaucoup d’incohérences. Mais au final, on peut s’entasser dans les transports, travailler ou étudier, mais surtout, pas de loisirs, hein !
    A La Rochelle, la saison touristique a été très bonne si j’en crois le monde qu’il y avait. Mais ça ne rattrape pas les mois de fermeture et les annulations du Grand Pavois, des Francofolies et toutes « les petites mains » qui y travaillent….
    Bref, c’est un beau merdier et beaucoup y laissent des plumes malgré les milliards donnés ou prêtés (mais peut être pas aux entreprises qui en ont le plus besoin ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *