Interview de Fred directeur de Garmonbozia

Classé dans : Partenaires, Pop culture | 17

Vous savez que chez les Girls n Nantes on aime le metal

et on aime aussi vous parler des personnes qui font partie du milieu comme Roger RP au Hellfest, Laure Anne du Motocultor 

ou même Alex directeur de la com du Hellfest

et on oublie pas non plus Nico et son studio à Clisson.

Du coup ça m’a semblé intéressant de vous parler d’une asso qui fait tourner certains de mes groupes favoris

et à laquelle je suis attachée (allez savoir pourquoi^^) et cette asso c’est bien sûr Garmonbozia.

Et elle fête ses 20 ans cette année <3

 

Donc cette fois ci c’est au tour de Fred qui est directeur de Garmonbozia de passer au grill :

 

Hello Fred tout d’abord d’où vient le nom de l’asso Garmonbozia?

Hello Eva, Garmonbozia vient de l’univers de Twin Peaks de David Lynch, oeuvre qui m’a énormément marqué

et qui me marque toujours autant. Au départ l’association s’appelait Heic Noenum Pax,

mais devant le froncement de sourcils de l’administration, un changement de nom s’est rapidement effectué.

Dis-moi c’est assez atypique comme métier alors on veut tout savoir !

C’était effectivement très atypique à l’époque où nous avons crée cette association.

En effet les musiques extrêmes étant très mal représentées en France à la fin des années 90,

permettre à des groupes relativement underground de se produire davantage en France n’étaient pas chose aisée

car les principaux tourneurs ou producteurs français n’étaient pas intéressés et ces groupes étaient déjà un peu « gros » pour les plus petites structures.

Comment as tu eu l’idée de faire ce métier?

A l’origine c’était un peu un ras le bol de devoir se déplacer systématiquement à Paris

pour voir les groupes que j’aimais, je me suis toujours demandé pourquoi ces mêmes groupes ne se produisaient jamais un peu plus à l’Ouest.

Ce constat de vide musical ici en Bretagne depuis quelques années

(il n’y avait pas eu de concert de Metal extrême ici depuis Bolt Thrower, Grave etc… v

ers 1993, seul un concert avec Machine Head et Meshuggah avait eu lieu en 1995),

ainsi que la possibilité de monter une action commerciale

dans le cadre de mes études m’ont poussé à organiser un premier concert à Rennes en juin 1997.

Concert qui fut d’abord annulé suite au suicide du batteur d’Enthroned quelques jours avant le jour J, puis reporté en février 1998.

Suite au succès de ce concert (complet), je faisais ensuite les démarches pour la création d’une association puis les concerts ont suivi d’abord uniquement à Rennes (Marduk en novembre 1998, Sinister en décembre 1998…)

Quels sont les pré requis d’après toi pour faire ce métier aussi bien que tu le fais (non non je n’ai rien à demander xd)

Ne pas compter ses heures, c’est avant tout un « métier passion », très différent de ce qu’on peut trouver habituellement.

Beaucoup d’énergie car l’activité et les sollicitations ne s’arrêtent jamais, être rigoureux, débrouillard,

avoir le sens de l’accueil, être persévérant et rester positif.

Comment gères-tu ta vie de famille et ton activité?

Ce type d’activité peut être très prenant au quotidien avec forcément quelquefois le devoir de mettre un peu de côté sa vie sociale.

Avec les années, cela peut être pesant, très chronophage, un besoin de devoir d’entourer rapidement se fait sentir

et est vital si les moyens le permettent.

Des anecdotes croustillantes ?

Difficile de t’en donner (la confidentialité est le maitre mot dans ce milieu :)),

mais plutôt des moments un peu spéciaux de solitude qui se sont malgré tout plutôt bien finis.

Le meilleur exemple est notre relation avec Bolt Thrower, nous devions organiser leur concert prévu à Rennes début 2002,

or le groupe et leur tourmanager avait décidé la veille au soir de ne finalement pas venir sans raison valable.

Le concert affichant quasi complet avec un public venu de loin,

expliquer aux gens que le groupe ne viendra finalement pas n’est pas un souvenir très agréable.

Une grosse prise de tête a suivi ensuite avec le groupe (qui s’auto gère à 100%),

mais nous avons tout de même décidé quelques années plus tard de travailler de nouveau ensemble pour au final avoir une de nos meilleures collaborations à ce jour. La fin brutale du groupe a été compliquée à vivre pour tout le monde.

Et en ce moment tu es sur quoi, as tu des projets secrets, des scoops?

Comme tu t’en doutes, nous sommes surtout dans la préparation du concert anniversaire de nos 20 ans qui aura lieu les 26 et 27 octobre à Rennes, au Liberté / L’Etage.

Nous préparons également les nombreux concerts prévus jusqu’à noël avec une programmation toujours de plus en plus dense.

Nous débutons également le booking de groupes pour les festivals 2019

et bouclons la programmation du premier semestre 2019. Deux à trois projets sont en cours pour la fin 2019 qui devraient je l’espère plaire au public.

Sinon tu kiffes quoi comme groupes dans la vie en général ?

Mes goûts sont plutôt encrés dans la fin des 60’s et début des 70’s avec notamment The Doors, King Crimson, Pink Floyd, Magma, Gong, Miles Davis, John Coltrane (plutôt fin 50’s et 60’s),

mais aussi des formations plus récentes comme Depeche Mode.

Et bien évidemment pas mal de Metal (aussi pour se tenir au courant des sorties), notamment des groupes comme Emperor, Enslaved, Arcturus, Ulver, King Diamond & Mercyful Fate, Opeth et bien d’autres dont je ne me lasse pas d’écouter.

Et pour finir quels conseils donnerais-tu à des jeunes qui veulent démarrer ?

De perséverer encore et encore, les débuts ne sont pas toujours évidents,

se lancer dans une telle aventure demande pas mal d’efforts et concessions (salaires notamment),

il faut donc être animé d’une passion vraiment débordante.

Et aussi il y a-t-il des femmes dans ce métier ?

Oui, ma collègue déjà 🙂 Il me semble qu’il y a de plus en plus de femmes à travailler dans ce milieu, surtout à des postes où on ne trouvait auparavant que des hommes. Même si elles restent très minoritaires, rien ne semble figer, malgré un secteur qui pouvait être catalogué comme très machiste il y a quelques années.

Si oui qui et quels sont leurs atouts ?

Hélas, les atouts des femmes ne sont pas suffisamment « exploités », tu peux en retrouver souvent à des postes administratifs

ou sur le terrain à gérer le merchandising des groupes ou en temps que lighteuse et tour manageuse.

Et la tenue idéale pour le Hellfest ?

Pas de costumes débiles et globalement cette tendance à l’infantilisation qu’on retrouve de plus en plus sur certains festivals et concerts.

Soyez vous mêmes tout simplement (enfin peut être qu’au final ces costumes reflètent ce que nous sommes).

 

Pour suivre l’actualité de Garmonbozia c’est sur leur page Facebook

 

 

Merci à Fred d’avoir joué le jeu sur notre modeste blog de filles

car oui comme je le répète souvent ici on kiffe le metal

et aussi les trucs plus futiles ^^

mais on aime par dessus tout transmettre notre passion pour les musiques extrêmes

et montrer que les nanas ont aussi leur rôle à jouer

et puis sont légitimes !

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 Responses

  1. Serena

    Coucou,
    Oh mais c’est super sympa comme interview ! Un joli parcours qui montre qu’il faut persévérer et s’accrocher 🙂 En même temps, quand on a une passion, c’est vrai qu’on a tendance à ne pas compter ses heures ^^
    Des bisous 🙂

  2. Claire

    Hello ! elle est super sympa cette interview, même si je suis pas fan de métal, ce monsieur a un sacré parcours ! Merci pour la découverte, ma belle !

  3. Clara

    Coucou 🙂 j’aime beaucoup les articles sous forme d’interview même si je ne suis pas très métal!

  4. crozaclive

    Je n’ai strictement rien contre Paris mais , j’avoue que j’apprécie énormément le fait qu’ils se produisent en Province (comme on dit), c’est effectivement pas le cas de tout le monde et ça fait bien plaisir d’être considérés…

  5. Maeva MummyBenti

    Style que je ne connais aussi pas du tout mais je me suis bien plongée dans l’interview qui donne des infos intéressantes de façon « cool »! Bravo Fred pour ce parcours !

  6. Aurely27_Beauty

    Coucou ma belle !
    J’adore tes interviews, ça nous permet toujours de découvrir plein de choses !
    C’est un univers que je connais peu alors merci pour la découverte 🙂
    Gros bisous

  7. Sabrina.espritmode

    Coucou,
    Bravo pour l interview. On en apprends plus sur l association et son parcours. On n imagine pas une seule seconde toutes les difficultés qu il y a pour tenir et faire vivre l association.

    @Sabrina.espritmode

  8. Esthelle

    Dommage qu’il n’ait pas (pu) raconté d’autres anecdotes. Je suis sure qu’il en a à raconter des vertes et des pas mûres…

Laissez un commentaire