Les buches de noël par Vincent Guerlais

Classé dans : Bar-Restaurant | 6

Vincent Guerlais pour les Nantais, c’est une sorte de super héros de la patisserie.

Beaucoup ne jurent que par lui, la seule fois où j’ai gouté à une de ces merveilles, c’était lors du repas offert par la table du comté et autant vous dire que j’ai adoré.

La maison Vincent Guerlais

La maison a été crée en 1997 et n’a cessé de grandir depuis.

Création d’un laboratoire de 650 m2 en périphérie nantaise dans lequel Vincent Guerlais développe ses nouvelles créations en 2007.

En 2008 il est l’un des 10 lauréats nationaux de l’Award du meilleur chocolatier de France, décerné par l’association des Croqueurs de Chocolat.
Distinction qu’il obtiendra de nouveau en 2009, 2010, 2011 et 2012.

En 2009, Vincent Guerlais exporte son savoir-faire en Asie.
Il est présent au 1er Salon du Chocolat de Shanghaï, puis présente ses dernières créations à Osaka.
Il crée le concours du « meilleur macaron nantais » et ouvre un nouveau point de vente dans les halles du marché de Talensac.

En 2011,ouverture d’une quatrième boutique à Carquefou, en périphérie nantaise.

Le concours du Meilleur Macaron Amateur prend quant à lui une dimension nationale et est organisé dans sept villes de France.

C’est donc une équipe de 30 personnes réparties entre le labo et les boutiques, 4 magasins sur Nantes et sa périphérie qui travaillent pour le bonheur de nos papilles.

Mon avis :

J’ai eu la chance de goûter aux merveilleuses buches de noel de Monsieur Guerlais, la star des pâtissiers Nantais.
En effet au travail, lors d’un goûter de noël, elles sont apparues (vive la magie de noël !)

buche-vincent-guerlais-blog-nantaise-1 buche-vincent-guerlais-blog-nantaise buche-vincent-guerlais-blog-nantes buche-vincent-guerlais-blog-nantaise-2

En plus d’être excellentes, elles sont sublimes, chaque bûche est aussi belle l’une que l’autre.
J’ai rarement vu des produits aussi travaillés.

Il y avait la bûche Brocéliande (la rouge) :

Une douce alliance fruitées aux notes de citron vert, myrtilles et fruits rouges: compotée de myrtilles, crémeux au thé fruits rouges Dammann Frères, mousse aux zestes de citron vert, financiers aux myrtilles et croustillant.

tarif :

24 euros les 4 parts

La Andelia (non présente sur les photos)

Agrumes acidulés et de chocolat intense: biscuit soufflé au chocolat, streusel cacao, mousse au chocolat pure origine Vietnam, crémeux orange-kalamansi et fine marmelade d’oranges.

tarif :

24 euros les 4 parts

La sequoia (la blanche avec le houx) :

Mousse onctueuse à la vanille de Madagascar, crémeux au caramel, ganache vanille et praliné craquant.

tarif : 24 euros les 4 parts

et la Absolu (la marron) :

Crème onctueuse au chocolat noir et coeur de ganache au caramel à la fleur de sel.

tarif : 24 euros les 4 parts

Attention: Ces desserts sont disponibles du vendredi 18 au jeudi 31 décembre inclus uniquement.

J’ai grignoté un peu de chaque buche et elles étaient toutes formidables.
Ma préférence est allée vers la Andelia avec sa texture mousseuse et l’alliance de l’acidité des agrumes par rapport à la générosité du chocolat.
Bref j’en salive encore.
Alors oui le tarif est elevé mais cela les vaut largement aux vues du travail de finition et de la qualité des ingrédients.

Et vous, vous êtes buche glacée ou plutôt buche traditionnelle ?

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 Responses

  1. Biiirdo

    Qu’est-ce qu’elles peuvent faire envie ces bûches, l’idée du thé et des fruits rouges dans une bûche? j’adhère!

    Bon par contre vu les finances actuelles on va garder l’idée pour essayer de la faire sois même =). En tout cas elles rendent bien, toutes brillantes, délicates… Je me demande comment elles rendent une fois tranchées 🙂

    Et sinon c’était des 4 parts là? Elles font grandes!

    • Girls n Nantes

      Tranchées elles restent impec 😉
      Je ne sais pas si c’était celles de 6 ou 8 parts…

  2. Ferreira

    Bonjour,
    J’ai également eu la chance de goûter les bûches de Mr Guerlais lors de la journée portes ouvertes de son laboratoire à la Chapelle/Erdre… Un délice!

  3. ema

    ah il va falloir que j’aille dans sa boitique je n’arrête pas ravoir de reloges de ce « chef » 😉

Laissez un commentaire