Hellfest 2015 – Clisson Rock City – Du metal et des bisounours

Chaque année la jolie ville de Clisson, une bourgade tranquille située tout près de Nantes,

se transforme en capitale du rock n roll.

Cette année c’était la 10ème édition avec une affiche bien chargée

et un festival sold out très rapidement.

Pour moi c’était une grande première ce festival car chaque année j’avais un empêchement,

donc j’étais plus que ravie de m’y rendre.

Selon mes collègues jeudi j’étais comme une petite fille !

En effet j’avais déjà préparé ma liste de concerts à faire absolument et j’avais prévu de rejoindre pas mal de mes amis sur place.

Après moult péripéties je suis partie avec Chico, Patrick, Marine et Julien le vendredi.

La ville de Clisson

était littéralement envahie de voitures mais nous avons pu nous garer à proximité du site.

L’arrivée sur le site s’est donc faite tranquillement et nous avons retiré nos bracelets.

La file d’attente pour l’entrée était conséquente mais ce qui m’a le plus frappée c’est les décors.

Le soin apporté à ceux ci et le gigantisme.

HF5

HF6

 

Une fois entrée sur le site, l’émotion ne lâche pas :

c’est géant ! Il y a même une grande roue !

Tout est pensé pour le confort du festivalier mais également pour lui en mettre plein la vue !

On sent que l’équipe du Hellfest a à cœur de proposer un cadre de qualité aux festivaliers.

HF HF1 HF2
HF4


HF7

HF9

Il faut avouer que les chiffres du Hellfest ont de quoi faire envie aux autres festivals de France :

– plus de 150 000 festivaliers

– Un Clissonnais sur six est bénévole

– Le budget du festival s’élève désormais à 16 millions d’euros

– le festival génère 11 millions d’euros de retombées.

– 2670 hectolitres de bières et  14730 litres de vins consommés

Du metal et des bisounours

Evidemment on ne peut pas parler du Hellfest sans parler de l’image sulfureuse des metalleux.

En effet peu avant le festival, les lieux ont été vandalisés

et quelques personnes ont fait des pétitions afin de le faire annuler.

Pourtant quand on voit les têtes d’affiche : ZZ Top, Scorpions, Judas Priest, etc,

j’avoue qu’il n’y a pas de quoi avoir peur !

Il y a beaucoup de personnes qui viennent avec des jeunes enfants,

des familles ainsi que des riverains curieux de voir ce qu’il se passe dans leur ville.

Ce mix de population donne un joyeux bordel très sympathique et surtout une ambiance festive.

Il faut noter aussi beaucoup de solidarité entre les festivaliers lorsque l’un d’entre eux est à terre,

il y a toujours une bonne âme pour l’aider à se relever.

Les gens parlent facilement entre eux et il y a moins de « viande saoule »

que dans d’autres festivals que j’ai déjà fréquenté.

Les concerts

Le festival est divisé en plusieurs zones distinctes avec deux mainstage,

la scène Temple, la scène Altar, la scène Warzone et la Valley.

HF3

On peut aller voir un concert dès qu’on le souhaite et il n’y a pas de répits !

Mon seul bémol a été que lorsque que Children of Bodom jouait sur Altar,

un autre concert avait lieu sur la Temple et que si on était un peu loin les deux scènes se parasitaient.

Malgré tout j’ai adoré voir ce groupe joué et il a envoyé du lourd !

Pour les fans qui ont pas pu venir, on peut regarder les live sur le replay d’arte concert. 

Le second concert que j’ai adoré a été Cradle of Filth.

Je les ai souvent vu jouer et j’avoue que j’ai presque toujours été déçue

mais là ils ont mis le paquet et la prestation était au top.

Cela m’a fait plaisir de revoir le révérend Manson sur la Mainstage,

le concert n’a pas plu à de nombreux curieux en raison du temps passé entre chaque chanson

(Manson est pire qu’une nénète pour se préparer)

mais par rapport à sa prestation à Bercy en 2007, il s’est bien repris !

Nous avons eu le droit à la reprise d’Eurythmics, à Beautiful people

et quelques chansons de Mechanical Animals. Du bonheur !

HF8

Un point fort du samedi : le feu d’artifice des 10 ans pendant les Scorpions, inratable !

Une découverte pour moi : Rise of the northstar qui tabasse bien sur scène. Un live du tonnerre !

Le concert qui m’a déçue a été Motorhead, le pauvre Lemmy ne vaut plus une cacahouette en live.

A moins que cela soit depuis qu’il boit de la San Pelligrino ???

J’avoue qu’il m’a fait pitié….

Bilan 

Un très bon cru cette année, des concerts au top, une ambiance de folie.

J’ai même retrouvé pas mal d’amis en goguette 🙂

11660259_10204424485227733_1624987330_o

Un seul regret : que le Hellfest ne dure pas plus longtemps ou ne se répète pas dans l’année !

Il faut également affronter le Hellfest blues quand tout est fini et ce n’est pas facile !

Les dates de la prochaine édition sont déjà connues : le Hellfest aura lieu les 17, 18 et 19 juin 2016.

La billetterie, elle, sera ouverte dès septembre.

Les festivaliers pourront acheter leurs pass sans connaître les têtes d’affiche

ni la programmation mais cela a t’il encore de l’importance ? 🙂

Merci à Roger et a l’équipe du Hellfest pour l’invitation !

See you in Hell next year !

Eva pour les Girls

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 Responses

  1. Bonnie Parker

    Merci pour ce chouette article !
    Pour une fois qu’on était dispo cette année, je n’ai jamais réussi à choper des places 🙁

  2. Marie

    Pas eu de place non plus. Cela serait bien des places réservées aux nantais, non ?

Laissez un commentaire