Welcome to Infernopolis – Hellfest 2024 – JOUR 1

Welcome to Infernopolis – Hellfest 2024 – JOUR 1

Welcome to Infernopolis – Hellfest 2024 – JOUR 1 – le report !

Nous voilà dans le vif du sujet après avoir parlé ambiance, tops et flop de cette édition.

Ben oui car c’est bien de parler de l’ambiance et de ce qu’il s’y passe

mais c’est quand même mieux de parler de musique.

Car en gros c’est quand même ça qui nous unis et qui fait que la plupart d’entre nous sommes de la partie !

Alors cette année j’ai fait moins de découvertes dans la mesure où avec Metal Mad Tv on a fait pas mal d’interview mais on a pu confirmer des valeurs sûres.

Alors cette année sur les mainstages on a pu faire des découvertes mais on a pu aussi confirmer des groupes comme les Nova Twins qui sont chères à notre coeur.

Et je tiens aussi à remercier le Hellfest de garder une programmation plus pointue sur Altar et Temple

car ça nous régale et ça fait taire les rageux qui parlent mal de ce festival

car au final ça reste un fest avec des musiques extrêmes quoi qu’en pensent une minorité !

Peut être cette année manquait t’il un peu d’indus ou de goth goth mais il faut bien tourner dans les groupes proposés… La programmation n’est clairement pas un exercice facile et je trouve que chaque année le Hellfest remplit sa mission avec brio.

Welcome to Infernopolis – Hellfest 2024 – JOUR 1

C’était le jour avec le moins de concerts, le Hellfest démarre plus tard.

Malgré tout on a pu vous choper pas mal de photos ! Le but est de couvrir au maximum, d’écouter une partie des concerts et de vous en rammener un maximum soit pour vous replonger dans l’ambiance soit pour vous donner envie de venir !

On va commencer avec des photos de Kerry King à la mainstage comme ça c’est fait car je sais qu’elles sont attendues.

En vrai le concert était propre mais c’est pas Slayer ! (D’ailleurs Kerry King parle de refaire une tournée avec Slayer en Europe prochainement, affaire à suivre…..)

Et ceci même si ça a régalé les fans du bonhomme et ça c’est clairement cool.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Megadeth :

Rien à dire, il fatigue le pépère Dave et cela a été décevant pour certains fans de la première heure

mais ceux qui l’avaient jamais vu encore ont été ravis et conquis comme un festivalier qui m’en a parlé pendant

pas mal de temps avec passion car c’était la première fois qu’il avait l’opportunité de voir ce groupe sur scène.

Et c’est en ça qu’on aime le Hellfest, on ne s’en rend même plus compte quand on vient depuis quelques années

mais en réalité on voit tellement de concerts, on en prend tellement plein les yeux et les oreilles,

que l’on fini par chipoter en mode « ah c’était moins bon qu’en 2019 » mais au final c’est l’exhaltation de la foule qui compte et le fait de voir des festivaliers émerveillés à côté de nous ça vaut tout l’or du monde.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bleed from Within :

Du metalcore, c’est ce qui plait et qui est logiquement sur les Mainstage.

C’est propre, bien fait techniquement et le son nickel. Clairement ils iront rès loin si ils continuent sur la lancée

car la mode est à ce style de metal.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Asinhell :

Oh oh mais mais mais ! On est sur un supergroupe avec Michael Poulsen de Volbeat !

Mais cette fois ci on est dans le death old school bien violent et ça fait du bien !

Excellente surprise et je suis ravie car c’est ici à Clisson que j’ai découvert ce groupe.

Et oui on fait de belles découvertes avec ce death bien envoyé et bien exécuté par des passionnés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Immolation :

Confirmation de ce groupe de death, Immolation force le respect par leur longévité, la qualité de ses albums

et ses prestations en live, amateurs du genre, je vous conseille ce groupe culte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sodom :

C’est pas le premier Hellfest pour ce groupe de Trash fondé en 1982.

En effet ils avaient joué en 2015 en remplacement de Anthrax sur la mainstage.

Ici ils étaient sur Altar, j’avoue c’est pas mon style favori mais le public a parlé, ils aiment !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Wormrot :

Un groupe de grind originaire de Singapour et comparé au plus grand c’est à dire à Napalm Death !

C’est pour les amateurs avertis du genre, c’est un véritable rouleau compresseur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Morne :

Découverte pour moi. C’est un groupe Américain fondé en 2005.

On les dit post metal, sludge. Moi je trouve qu’ils combinent un style lyrique sombre tout en ayant des riffs entraînants.

C’est lourd, sombre, une révélation !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dark Tranquillity :

Je suis très fan de Mikael Stanne et de sa bande, je les avais vus à Nantes il y a quelques années et au Motocultor après et à chaque fois on a eu le droit à une belle claque.

Cette fois ci au Hellfest le groupe n’a pas dérogé à sa réputation et sa su distiller son death mélodique.

Certains festivaliers retrouvés à la fin du concert m’ont dit que c’était clairement le concert le plus cool qu’ils aient vus ce jour là au Hellfest.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cradle of Filth :

Impossible d’être objective avec ce groupe MAIS pour moi ils ont livré là la meilleure prestation scénique que je n’ai jamais vue et pourtant j’en ai vus des concerts de Cradle mais là son énorme, Dani qui communique avec le public,

set list impeccable pleine de banger : The Fate of the World on Our Shoulders, Existential Terror,

Saffron’s Curse, She Is a Fire, The Principle of Evil Made Flesh, Cruelty Brought Thee Orchids,

Dusk and Her Embrace, Nymphetamine (Fix), Born in a Burial Gown,  Her Ghost in the Fog,

From the Cradle to Enslave, Blooding the Hounds of Hell.

Bref c’était TROP court bordel, j’en veux encore et pourquoi pas tout Cruelty and the beast en mode show spécial ?

Et pour les malheureux qui ont pas pu venir, le replay d’Arte Concert est disponible, ça a mis du temps à arriver, Arte ne pouvant pas mettre en ligne sans le consentement des artistes !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cette première journée aura été plutôt dense mais tellement belle avec le meilleur concert de Cradle que j’ai pu voir jusqu’à présent mais aussi avec de belles découvertes et des échanges passionnants avec des festivaliers terriblement fans de musique et qui découvraient le festival pour la première fois.

N’oubliez pas que la totalité des pass 4 jours va être vendue DEMAIN le 9 juillet 2024 à 13 h !

Rendez-vous uniquement sur tickets.hellfest.fr pour l’achat des places,

et faites bien attention aux faux-sites et autres arnaques.

Soyez au rendez vous quelques inutes avant afin d’obtenir le précieux sésame !

Attention c’est 2 Pass 4 Jours maximum par commanditaire.

Et attention aussi pour ceux et celles qui veulent attendre ou qui veulent juste découvrir,

les pass 1 Jour seront en vente en début d’année 2025.

Suivez le fest sur les réseaux pour ne pas perdre une miette de tout ceci !

Et surtout, un rappel : n’oubliez pas non plus d’aller soutenir les scènes locales, nos artistes tout au long de l’année.

Faire le Hellfest, le découvrir c’est bien mais les artistes ont besoin de soutien TOUTE L’ANNEE !

 

Et achetez leur merch, allez les voir, soutenez du plus fort que vous pouvez la scène locale, c’est important.

 

Vous pouvez même vous bouger les fesses, faire du bénévolat dans les assos si le coeur vous en dit, contactez moi si vous n’osez pas et que vous voulez des témoignages de ce qu’est le bénévolat en asso metal !

 

Alors fat ce report de la première journée, non ?

 

Ps : merci à Run to the pict pour les photos

1 Commentaire sur «Welcome to Infernopolis – Hellfest 2024 – JOUR 1»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*