Portrait de femmes du rock #1 – Malaurie – Black Speech

Classé dans : musique, Pop culture | 4

Interview des nanas dans le rock part 1.

Les voix des femmes sont peu entendues, peu écoutées

et souvent elles n’osent pas s’exprimer. Dans le milieu metal c’est le cas

mais comme dans tous les milieux en fait.

D’ailleurs il y a aussi dans notre milieu des agressions abjectes, nous les femmes, nous sommes à l’abri nulle part

et ça il faut le savoir ! Que cela soit dans la rue, au bureau, en fest, au bar, dans la rue etc, il faut toujours faire attention.

Le metal ne comporte pas plus de tordus qu’ailleurs (même si pour moi et je parle juste en mon nom ici, c’est et ça a toujours été un espace safe et rassurez vous -ou pas car ça devrait pas être la norme- comme toute femme j’ai subi des agressions sexuelles mais dans la rue, dans les transports et pire au boulot par un supérieur hierachique…)

mais il y en a comme partout alors laissons la place aux femmes, laissons les s’exprimer

et nettoyons notre joli milieu afin que cela devienne un espace safe pour tout le monde :

pour les femmes, pour les racisés, pour tout le monde peut importe son orientation sexuelle, pour les trans

et même pour les gothiques (private joke !)

ET SOUTIEN AUX VICTIMES !

Je vais vous présenter des femmes qui s’engagent dans le metal, qui sont des rocs

et que j’admire vraiment car elles sont souvent invisibles ou invisibilisés.

 

Portrait de femmes du rock #1 – Malaurie – Black Speech

 

Ce jour je tiens à vous présenter une femme qui compte pour moi,

une météorite dans ce milieu trop masculin du metal, une personne entière, honnête, pleine d’énergie que j’admire vraiment !

Malaurie

 

Crédit photo :  Sophie Narsès ๑ Photographe

Bonjour Malaurie ravie de t’avoir en interview, j’avais envie de te mettre en avant sur le blog et je n’avais pas trouvé le temps mais là il faut ! D’abord comment vas-tu ?

 

Merci de m’avoir invitée 😊
Tout va bien, toujours bien occupée, les journées ne sont pas assez longues x)
Et toi comment vas-tu ?

(Eva : moi ça va hein, Indyla mon petit chien qui a eu un cancer va bien et moi aussi du coup )

 

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Malaurie, passionnée par l’art, le spectacle vivant et tant d’autres choses x)

Je suis la trésorière de Black Speech.

 

Et quel est ton lien avec le metal ?

C’est un style que j’écoute depuis le collège et pour lequel j’ai une affection particulière mais j’écoute de tout.
J’ai la chance de faire partie d’une asso qui organise des concerts

principalement metal ce qui me permet de découvrir des artistes et de travailler dans un milieu qui me passionne.

logo Balck speech

Être la seule femme au sein de Black Speech est ce plus simple ou moins simple ?

 

Plus ou moins simple par rapport à quoi/qui ?
Je suis la seule femme au sein du bureau mais avant la crise, Sefana a rejoint l’équipe pour nous aider

et agrandir le panel de propositions pour nos dates et les groupes avec lesquels nous travaillons (elle est en master de scénographie).
Et bien qu’au sein du bureau je sois la seule femme, il n’y a pas de jugement de valeurs, d’avis de la part de mes collègues et amis.

L’opinion de chacun est au même niveau pour tous, il n’y a pas de différences.

 

Comment gères-tu ta vie de femme, de travailleuse (je sais que tu as un travail à côté) et d’étudiante ?

 

Avec le temps j’ai appris à jongler avec plusieurs choses x)
J’aime être occupée, faire plusieurs choses en même temps

et le fait d’être insomniaque aide pas mal dans la gestion du temps x)

 

Quel œil ont les hommes du milieu metal sur ton travail? Comprennent t’ils de suite qu’ils ont à faire à une femme ? (les premiers échanges sont par mail ?)
Et si non, quelle est leur réaction quand ils le découvrent ?

 

Je n’en ai aucune idée, je ne demande pas ce qu’ils en pensent.

Je ne suis pas sûre que par écrit les gens comprennent de suite que je suis une femme

puisque j’ai un prénom unisexe mais je ne sais pas s’il y aurait une incidence sur leur comportement s’ils le savaient.

La plupart des personnes que je contacte sont les agents des groupes que je ne rencontre presque jamais en fait (surtout pour les agents étrangers) donc je ne pourrais pas te dire leur réaction x)
J’ai la chance d’avoir des réponses

même si c’est pour dire non de la part des agents (peu importe leur genre)

et je ne pense pas que ce soit lié à mon genre mais plutôt à mon caractère et à ma manière de présenter les demandes.
Pour ce qui est des agents français que j’ai pu rencontrer, je n’ai pas vu de réactions particulières.

Je suis traitée comme n’importe quel agent et c’est cool.

 

Penses tu que si tu étais un homme, le rapport avec les artistes, festivals et autres asso serait différent ?

 

Non je ne pense pas. Beaucoup connaissent Sylvain

et étant amis, avant même de faire parti de l’asso, les gens (en France) sont habitués à nous voir ensemble, à parler de musique et d’orgas.

Il a nettement plus d’expérience que moi

alors il est vrai que souvent les discussions commencent par lui mais ça n’a pas de rapport avec mon genre.

De plus, lorsque je connais plus le sujet que lui (comme pour le Kinbaku par exemple), les personnes se tournent vers moi.

Après, au sein de l’asso nous avons un fonctionnement particulier :

lorsque c’est Sylvain qui a les contacts d’une salle (à l’étranger par exemple)

ou que des agents sont habitués à traiter avec lui, je le laisse gérer même si cela concerne les groupes dont je m’occupe ou d’un projet dont je m’occupe. Et inversement.
Nous trouvons cela plus simple pour nous et pour les agents (ils n’ont pas 36 000 contacts dans l’asso).

 

Et sinon que penses tu de l’affiche du Hellfest de l’an prochain et de la sous représentation des femmes en général dans le metal ?

 

Perso, les têtes d’affiche ne me font pas rêver mais ça fait un moment que c’est le cas.

Je n’ai pas les mêmes goûts que beaucoup aussi x)

mais sinon, elle est variée et avec des groupes qui ne passent pas souvent voir pas du tout et ça fait plaisir.
En ce qui concerne le manque de femmes dans les groupes, c’est dommage.

Est-ce que ça vient d’un choix du Hellfest ou plutôt parce qu’il y a quand même moins de femmes dans les groupes (surtout dans les plus connus) ?

Le questionnement devrait peut-être être plus celui-ci je pense.
Ce qui me gêne plus, ce sont la visibilité d’artistes criminels présumés (ou non présumés)

et/ou de leurs complices/défenseurs.

Pour cette année, il y a aussi eu des contrats de l’édition reportée

donc, je peux comprendre que certains groupes restent.

A voir s’ils en tiennent compte pour les futures éditions.
A ce propos, nous allons mettre en place un dispositif avec les salles lors de notre reprise.

Nous n’avons pas encore communiqué dessus puisque la reprise n’est pas pour tout de suite

et nous devons d’abord avec les discussions avec les salles et des assos nantaises pour plus de sensibilisation.

concerts black speech production

Merci Malau et vous pouvez avoir les dates de Black speech sur Yurplan

et vous pouvez aussi soutenir le label créé par l’asso Time Tombs Production !

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Responses

  1. Les tests de stéphanie

    J’adore ce type d’interview merci a toi et à elle c’est super intéressant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *