La cas du « goûter de grosse » où la grossophobie ordinaire

Classé dans : Tout et rien | 25

Ce n’est pas vraiment mon genre de faire des posts « humeurs » sur le blog mais là j’avoue que j’ai été outrée.

Je suis tombée sur une story Instagram d’une fille que je suis où elle montrait son goûter du jour qu’elle avait nommé « goûter de grosse ».
Comme vous pouvez vous en douter c’était des biscuits gras, des bonbons,
bref tout ce qui n’est pas bon pour la santé.

Car oui le gros mange trop, et oui c’est comme ça hein, on s’empiffre à longueur de journée…

Mon IMC est de 29, je suis en surpoids
et je ne me considère pas comme une nana avalant tout ce qui passe sous mon nez…

blog mode nantes donut

Alors on va parler des raisons qui peuvent nous faire grossir :

L’hérédité :

Une personne dont l’un des deux parents (ou les deux) est obèse aura plus de chance qu’une autre de le devenir elle-aussi.
Par ailleurs, certaines personnes sont naturellement plus enclines à prendre du poids que d’autres.
En général, elles font partie de famille où beaucoup de membres sont en surpoids.

La sédentarité :

Le grignotage et le manque d’activité physique ou juste le manque d’activité physique

Le mal être :

Stress et mal-être peuvent être également des éléments déclencheurs de l’obésité, la tristesse, les frustrations, le manque d’amour…Certains prennent du poids, comme pour se construire une carapace qui les protègerait du monde extérieur.

Les régimes à gogo :

Les régimes à répétition et ce qu’on appelle  » l’effet yo-yo  » ont engendré beaucoup d’obèses.
Le principe : on fait un régime strict, on maigrit beaucoup, puis on reprend deux fois plus de poids,
et ainsi de suite…
Au bout de dix ans, on se retrouve avec 20 ou 30 kilos de plus que notre poids de départ,
sans avoir compris comment on en est arrivée là !
Heureusement, ça ne se passe pas ainsi pour toutes,
mais certaines connaissent bien ce phénomène.

La maladie et les médicaments :

Et oui… Certaines maladies hormonales comme hypothyroïdie et certains médicament ne vous aident pas à rester svelte.

La ménopause :

Sujet qui nous concernera toutes un jour…

 

En résumé :

Nous voyons donc bien qu’il n’y a pas que l’excès de nourriture qui peut nous faire passer un côté obscur de la balance !

Alors quand je vois des images comme celle qui m’a fait écrire cet article,
ben cela me fait mal au plus profond de mon être.

Alors si certaines personnes pouvaient réfléchir avant de balancer des choses comme cela cela pourrait être plus cool.

Nous on va pas poster une carotte et écrire à côté « goûter de maigre »…

Le but n’est pas d’identifier un groupe et de le stéréotyper.
Grandissons un peu bordel !

Rendez-vous sur Hellocoton !

25 Responses

  1. Djahann

    C’est effectivement choquant ! Moi aussi je suis une « grosse » et pourtant je ne bois jamais de soda, ni ne mange de MC Do tous les jours ni tous les stéréotypes souvent évoqués pour justifier le surpoids. Bien sûr, comme tout le monde, je me fais plaisir occasionnellement.
    Mais franchement, appeler ça un « goûter de grosse » c’est très insultant !

  2. Séverine

    Je suis d’accord avec toi, et je trouve ça lassant, épuisant et puéril de toujours devoir classer les personnes (qui plus es les femmes généralement) dans une catégorie. Comme tu dis, une femme ronde, sera considérée comme une personne ne mangeant que gras/sucrée ect, une femme maigre : une anorexique. Alors que non, on ne choisis pas notre apparence.

    Si seulement, tout le monde pouvait se foutre la paix, les gens seraient plus heureux, ou s’accepterais peut être mieux.

  3. Steph Andthecity

    Coucou,
    Tellement d’accord avec toi et ton post coup de gueule! Arrêtons de mettre les gens dans des cases questions poids! (C’est valable pour tout d’ailleurs!) L’IMC est en plus à prendre avec des pincettes, car n’est pas si significatif que ça et ne devrait pas à lui seul poser un état de surpoids!
    En tout cas marre de se sentir grosse, à cause de photos en tout genre et de commentaires déplacés! Être jugée jusque dans son assiette c’est pénible! Après, cependant, j’ai envie de dire à toutes les petites jeunes à la vie saine et au corps bien ferme : attendez de prendre de l’âge, de faire 2 à 4 enfants et d’avoir moins de temps pour le sport, entre les enfants, l’école, les malades, le taf et j’en passe et on verra si vous êtes toujours aussi parfaites et si vous tolèrez toujours aussi bien les goûters de gros! Parce que comme tu le disais on a peut-être quelques kilos en trop mais on ne les a pas pris en bouffant Mcdo et cochonneries sur cochonneries! Alors moi je rigole en apprenant à m’accepter comme je suis tout en améliorant les choses par le sport, mais je sais aussi que les plus grosses variations de poids me concernant sont derrière moi! Et cela m’aide à me sentir bien et relativiser tout ça!
    Bises!

  4. unegrainedidee

    MERCI !!

    C’est toujours autant piquant d’être stéréotypés….

    Ca me soûle aussi et ton article fait du bien à lire 🙂

    Il faudrait que chacun voit midi à sa porte et arrête de balancer des âneries pareil ou de classer les gens ou autres…. On vivrait bien mieux.

    Belle journée 🙂 !

  5. Foliecurieuse

    Je ne suis pas entièrement d’accord. Je peux aisément comprendre le côté blessant de ce genre de commentaire bien évidement mais il ne visait personne.

    Je fais partie de ces personnes qui n’aiment pas les legumes, pas les fruits, pas les produits laitiers… En gros, rien de ce qui serait bon pour mon organisme. Et pour autant je n’ai pas de problème de poids (quelques kilos par ci par là mais niveau santé tout va bien). Et je fais aussi partie de ces personnes qui font tourne en dérision quand je mange un goûter énorme, que je m’empiffre d’un Macdo… Et je porte meme un tee shirt « le gras c’est la vie »
    Pour autant, je considère réellement ca comme de l’ironie sur MA personne car j’ai un petit peu trop de ventre, de bonnes petites fesses… Et je sais que je pourrais être en meilleure santé si je ne me jetée pas sur ce genre d’aliments.

    Le but n’est pas de pointer du doigt qui que soit, et pour avoir des amis en surpoids je sais que ce type de personnes mangent excessivement bien vis à vis de moi.

    Alors je sais pas si c’est clair mais pour dédramatiser : quand on fait ce type de blague généralement c’est généralement contre sa propre personne. Apres, le fait que tu en parles et que tu aies fait ton article me poussera certainement à réfléchir à deux fois avant de faire ce genre petite punchline pour ne blesser personne mais je ne pense que ce soit un souci de maturité ou autre. Et ca m’empêchera pas de porter mon tee-shirt trop cool « le gras c’est la vie »

    Finalement si tu le prends pour toi c’est que tu es mal dans ta peau mais peut être que la personne qui a écrit ca ressent la même chose et a besoin de l’humour pour se justifier. Tu vois ce que je veux dire ?

    Bref, je voulais juste faire mon avocat du diable puisque malheureusement il n’y aura jamais de solution à ca 🙁

    • Alexandra

      Je voulais écrire un commentaire, mais tu as résumé exactement tout ce que je pensais.
      Comme toi, Foliecurieuse, je ne mange pas de légumes. A vrai dire, j’ai une phobie de tout ce qui s’apparente à une salade.
      J’aime manger sucré, parfois même gras. Et j’utilise l’expression « goûter de grosse » quand je me fais des tartines nutella-confiture de fraise (oui, tout mélangé pour avoir le gout d’un pims en bouche). D’ailleurs, une de mes copines me surnomme « ma grosse » car je mange tout ce qu’il ne faut pas. Et pourtant cette amie est plus « épaisse » que moi. On emploie ces mots plus comme une expression qui ne vise que moi, et pas du tout les autres personnes en sur-poids qui mangent plus sainement que moi. C’est une private joke quoi.

      Par ailleurs, tu as totalement raison, on peut manger sainement et être sur-poids, car comme tu l’as cité, beaucoup de facteurs peuvent faire grossir certaines personnes. Moi y compris d’ailleurs. Mais je crois que là n’est pas la question.

      Il ne faut pas sentir visée ou autre, surtout que je pense que la personne n’aurait jamais mis un post comme ça si elle pensait que des gens réagiraient de cette manière…

    • Lafame

      Je crois qu’on mélange un peu beaucoup de choses. Il n’y aucune honte à dire « le gras c’est la vie » . Il n’y aucune honte ni problèmes à s’empiffrer, chacun son assiette.

      Le problème c’est les raccourcis. C’est sous entendre que ce sont les gros qui mangent comme ça. Et c’est aussi une manière de se dédouaner. Parce que oui, je n’ai jamais vu de gros.sses crier « goûter de gros les gars ». Non.

      Et si tu as besoin de faire ce genre de blague contre ta propre (pour reprendre tes termes) personne c’est surement toi qui est mal dans ta peau puisque c’est toi et toi seul.e qui a besoin de te justifier devant tes amis/sur ton compte insta et j’en passe. C’est un message assez global et je ne te vise pas en particulier.

      Enfin voilà, c’est ce genre de phrase anodine que beaucoup d’ados (mais aussi des adultes) utilisent et le jour où ma soeur de 16 ans a utilisé cette expression avec moi je lui ai expliqué pourquoi ce n’était pas approprié.

      ND : j’utilise le mot « gros.se » de façon tout à fait neutre

      • FolieCurieuse

        Par contre, je suis entièrement d’accord avec toi sur le fait que c’est une manière de se justifier ! Sans aucun doute !

        Pour ma part, ce n’est pas pour autant que je suis en adéquation avec mon corps car je sais que j’ai de la cellulite, que j’ai du « bidou » et que je pourrais ; si je faisais les efforts que beaucoup beaucoup de personnes font ; avoir un corps sculpté et sans surplus de gras on va dire 🙂

        Donc oui, je mange mal et je ne fais pas de sport, et c’est ma manière à moi de dire « Bon les gars, oui je mange très gras, très sucré et très mal, mais c’est ce qui justifie mes kilos en trop! »

        Et je pense que cette fameuse personne qui a mis son post instagram s’exprimait exactement de la même manière.

        Après, les raccourcis c’est pas nous qui les faisons, c’est la société, c’est les Français et on trouverait toujours à redire sur les on-dit, les clichés, les préjugés… Le fait que ça fasse autant débat me laisse à rigoler car on trouvera toujours une expression qui visera un groupe de personne et qui en blessera certains… C’est notre pays qui est fait comme ça et en lançant le débat , on alimente d’autant plus.

        Arrêtons de nous prendre la tête, c’est tout ce que j’ai à dire.
        J’aime pouvoir dire ce que j’ai envie et malheureusement, parfois ça en blessera certains, même si c’est pas mon intention… et parfois ça en aidera peut être d’autre. Qui sait !

  6. Cécile Matouchedevert

    Je suis loin d’être ronde, c’est même plutôt l’inverse dans mon cas, la peau sur les os.
    Mais je ne comprends toujours pas comment on peut rabaisser ou mettre dans des cases les gens comme ça, sous prétexte qu’ils sont gros, maigre, petit, géant, blanc, noir, etc, etc.
    On est comme on est crotte quoi (et je reste polie).
    Perso, il parait que je mange pas assez, parce que je suis pas épaisse. Faudrait juste voir les assiettes que je m’enfile et tout le reste. Ceux qui me connaissent ou qui m’ont déjà vu manger au resto comprennent lol!
    Enfin à croire que il n’y a pas de poids idéal un :p
    Laissons les cons de cotés et je m’en vais manger mon éclair au chocolat pour ma part hihi!

  7. lili bras antunes

    Merci Eva , je suis aussi en  » au dessus de mon poids  » aprés avoir été en dessous puis dessus ……… oui ce n’est pas facile il t a des tas de choses à prendre en note . Alors quelque part maigre mince ronde ou grosse il y a une limite pour « les blagues » ou stop c’est bon quoi !!! comme dit mon mari les carottes c’ets bon mais nous sommes pas des lapins et se priver ce n’est pas une solution si déjà ce n’est pas facile d’avoir une stabilité que nous ne montrons pas FORCEMENT sans nous faire HUER ! alors cet article que tu as vu a dû être franchement pas sympas du tout . A 46 kilos on me disait pas possible tu manges que de la salade et des carottes , maintenant a 77 kilos tu manges que du gras????? merde nous ne sommes pas des objets a mettre dans une case . on le sait déjà qu’il faut faire quelque chose et on le fait mais il y a pas de formule magique alors se faire pointer du doigts sans savoir !! au secours !!! est ce que les gens savent ce qu’il y a derriére ? absolumement pas ! alors vraiment merci pour ton article car parfois c’est a en devient pathétique et méchant .Pas drôle du tout . Nombreuses sont celles qui n’en peuvent plus . de quel droit se faire insulter ? quel image donne t’on a nos enfants ? est ce que le principal est de ne pas être simplement BIEN dans sa peau sa vie ? je commence seulement a le redevenir …… c’est possible de se respecter un peu plus ? pour pouvoir souffler un peu plus aussi ? tendresse Nath

  8. Melgane

    Cette expression rejoint le « manger comme un gros » qu’on croise souvent ! Je ne sais plus si j’avais pondu un article là-dessus, je crois que oui, peut importe. En tout cas je me souviens ne pas m’être gênée pour reprendre une amie qui avait dit « ce midi, je mange comme une grosse ». Hein ?! Elle ne voyait absolument pas le problème. Je lui ai dit : donc les gros mangent des hamburgers matins midis et soirs, des bonbons, sont des fainéants ? Elle me dit que non, que c’est juste une expression pour dire qu’elle avait l’impression de manger beaucoup. Donc les gros mangent tout le temps beaucoup ? que je lui répond. Au bout d’un moment comme ça, à lui démontrer que, quelle que soit sa réponse, on revenait à des clichés sur les personnes en surpoids, elle a fini par comprendre (ô miracle !). C’est une expression malheureuse, qui joue sur des clichés et les transmet, les véhicule… alors qu’il serait plus simple de dire « ce midi je me fais péter la panse ! » ce qui ne distille aucun stéréotypes parce que oui, on peut manger à s’en faire exploser le bid’ quand on a envie de manger quelque chose et que l’on aime vraiment un plat !

  9. Sarah EtCetera

    Je suis tombée sur cet article grâce à la sélection d’Hellocoton, et je me suis sentie obligée d’y laisser un commentaire. Parce que j’ai été de ceux qui ont utilisé cette expression, et pas une seule fois. Il y a quelques temps j’ai pris conscience de la violence de cette expression qui me paraissait pourtant totalement inoffensive et même plutôt rigolote. Je me battais contre les stéréotypes du genre (du style « ça c’est vraiment un truc de filles) et pourtant je reproduisais exactement ce qui me choquait tellement, sans même m’en rendre compte. Alors je pense que faire prendre conscience aux gens de la non-innocence de ces propos est fondamental pour faire évoluer les mentalités en profondeur.
    Je te souhaite une très bonne continuation, et peut-être à bientôt 🙂

  10. Bidule

    Malheureusement chez ce type de personne, le cerveau est en option…. On ne peut donc pas faire grand chose, il y aura toujours incompréhension, bêtise et jugement à la noix !!!!

    • Melgane

      Pas forcément. Des fois les personnes ne se rendent simplement pas compte que ces expressions ne sont pas « amusantes » ou inconséquentes… et pourtant elles ont un cerveau ! 🙂

    • Sarah EtCetera

      Au contraire, je pense qu’il est possible de faire quelque chose, car je pense que la plupart des personnes utilisent ces expression sans voir le mal. Il faut relever ces propos et les questionner, pour pointer la bêtise du raisonnement (et pas forcément de la personne 😉 ). On n’a pas toujours conscience de la puissance des mots que l’on emploie, sans forcément penser à mal 🙂

  11. fabi_runandfun

    Bonjour,
    Je suis également arrivée ici via la une de hellocoton 😉 et je suis on ne peut plus d’accord avec toi, j’ai déjà lu quelque part une personne écrivant « dimanche on a fait les gros » (ce qui signifiait : on a bien mangé et on est resté sur le canapé toute la journée), j’avais été vraiment choquée par cette expression ! Comme pour la personne qui a écrit le commentaire au dessus, c’est la même chose que pour les expressions sexistes qui sont pourtant si répandues et que tout le monde utilise sans réaliser ce que ça représente. Car les mots ont un sens, une portée, et il faut vraiment que tous prennent conscience de la portée de ce genre d’expression devenues « à la mode » ces derniers temps utilisant comme ça le mot gros.
    Merci pour cet article !

  12. Mes idées naturelles

    Hello
    Tu as bien fait d’écrire cet article. J’ai une de mes cousines qui, très jeune, à eu de graves problèmes de l’hypophyse et elle n’a fait que grossir d’années en années. On était gamins et elle, elle nous regardait manger les gâteaux de la tatie au gouter, mais elle n’y avait pas le droit… pour éviter de grossir encore plus. On oublie souvent que parfois les personnes n’ont aucun contrôle la dessus, que c’est la cause d’une maladie.
    Avec le coup de la carotte tu m’as bien faite rire, et c’est vrai, il y en a marre des clichés.

    Bonne continuation
    Adeline
    http://www.mesideesnaturelles.fr

  13. chocoladdict

    je comprends ce que tu as pu ressentir ayant toujours eu des soucis de poids (qu’on assimile généralement à un manque de volonté)
    dans le même genre les hastags #teamgroscul et autres du même genre ont tendance à m’exaspérer

  14. Jean-Marie

    L obésité est une maladie….au même titre que le cancer par exemple….qui aurait le courage de se moquer ouvertement d une personne cancéreuse????
    Les cancéreux ont les pleins….et c bien normal
    Un obèse on le blâme….et s il peut etre blâmé publiquement…c est mieux!!!!

  15. isabelle pinel

    Coucou,
    Je te comprend !! Je souffre de la thyroide et je dois avouer que j’ai pris 25kg en moins de 15 jours à cause du dérèglement et ensuite il a été très difficile de les perdre malgré que je faisais attention…
    C’est vrai que des fois je craque sur une pâtisserie ou un bonbon mais on ne put pas non plus tout s’interdire…
    Le regard et les paroles de certaines peuvent faire beaucoup de mal…
    Bonne soirée ma belle.

Laissez un commentaire